A Dump in the Dark A Dump in the Dark

Genre : vomitif

Prix : 3€

Sorti en 2018

Durée de vie : 2 heures sur lesquelles tirer la chasse.

Encouragé par mes essais fructueux sur d'autres jeu qui n'avaient pas l'air engageants, mais ce sont révélés plaisants, j'ai cédé à ma curiosité maladive ainsi qu'aux soldes, et ai acheté A Dump in the Dark.
Et je m'en mords les doigts.

Ce jeu est abominable en tous points. D'abord le gameplay : on passe autant de temps à écouter des gens déblatérer des âneries d'une voix d'outre-tombe qu'à jouer ; et quand on joue, on ne comprend presque jamais ce que l'on doit faire. À cause de cela l'écran Game Over apparaît souvent, ce qui n'est ni drôle, ni divertissant – sans compter que cela entraîne de nombreux temps chargement et qu'ils ne sont pas rapides.

Concrètement, ce jeu est presque infinissable ; d'abord, parce qu'il est difficile (les commandes ne sont pas intuitives) ; et ensuite parce que l'histoire adopte un ton sérieux et sinistre avec une narration décousue difficile à suivre.
Là où de l'humour aurait permis de le prendre avec légèreté ; la DA volontairement laide et poisseuse, l'ambiance lourde additionnée à un concept morbide font que la plupart des joueurs lâcheront ce jeu rapidement pour ne plus jamais y revenir.

Heureusement, tous les niveaux ou presque sont débloqués dès le départ, ce qui permet de voir la fin malgré tout, histoire de ne pas avoir totalement gâché son temps et son fric. Sans cela, ça aurait été le ragequit avant 10 minutes.

Spoiler : il s'agit de serrer les fesses pour résister à une pénétration anale.

pouce rouge

A Dump in the Dark vous plaira si :
– vous aimez renifler l'odeur des fruits en décomposition, sniffer de la colle, mettre des slips roses et écouter du Jul tout en accomplissant des rituels sataniques pour ressusciter votre rat mort dont vous conservez le cadavre au congélateur, entre deux pizzas périmées.

A Dump in the Dark

A Dump in the Dark