Dark Parables : The Red Riding Hood Sisters Dark Parables : The Red Riding Hood Sisters

Genre : HOG

Prix : 10€

Sorti en 2016

Durée de vie : environ 4 heures pour voir le bout de cette fable revisitée.

Dark Parables : The Red Riding Hood Sisters

Dark Parables : The Red Riding Hood Sisters

Ayant pratiqué plusieurs HOG avant celui-ci, j’étais curieux de savoir ce que pouvait donner une production de chez Big Fish, étant donné qu’ils sont incroyablement productifs, avec près de 300 jeux en magasin (il en paraît presque 1 chaque semaine, parfois plus).

Première chose : le jeu n’est pas traduit, il faut donc avoir un bon niveau d’anglais. L’on retrouve rapidement ses marques, tant la plupart des HOG se ressemblent, quel que soit l’éditeur – jusqu’à la présence d’un chapitre bonus que l’on débloque après avoir fini l’histoire principale.
La vidéo d’introduction est de bonne facture, rien à signaler. Rien à signaler non plus sur les tableaux, qui sont plutôt jolis.
Mais il suffit de quelques minutes pour réaliser ce qui manque, par rapport à d’autres productions.
The Red Riding Hood Sisters est banal, convenu, sans surprise ; autant par son gameplay très répétitif (même pour un HOG) que par son histoire sans imagination avec une méchante très très méchante qui menace de plonger le monde dans une nuit éternelle. J’en attendais un peu plus d’une histoire qui s’inspire du conte du Petit Chaperon Rouge.

Les scènes d’objets cachés – principal intérêt du jeu – ne proposent aucune variation. Toutes suivent le même schéma, avec un objet décomposé en 3 parties à réassembler en trouvant ses différents morceaux. Parfois minuscules ; se perdants dans des tableaux aux couleurs trop uniformes et aux contours un peu flous ; les morceaux sont parfois difficiles à trouver – ce qui peut être une qualité ou un défaut selon votre goût.

Ce n’est pas un mauvais jeu, simplement il n’est pas intéressant. L’on y trouve pas l’enchantement et la magie présents ailleurs, et il y a fort à parier que la majeure partie des productions de l’éditeur soit dans la même veine, puisqu’ils ont visiblement misés sur la quantité plus que sur la qualité.

neutre

Dark Parables : The Red Riding Hood Sisters vous plaira si :
– vous êtes féru(e) d'HOG,
– qu'une histoire de fantasy banale peut vous plaire.

Dark Parables : The Red Riding Hood Sisters

Dark Parables : The Red Riding Hood Sisters