Darksiders 2 Darksiders 2

Genre : action aventure

Prix : 30€

Sorti en 2015

Durée de vie : une grosse vingtaine d'heures pour venir à bout de l'histoire principale, comptez pas moins de 30 heures si vous tenez à mener les missions facultatives.

Darksiders 2

Darksiders 2

J'aurai aimé pouvoir sauter les 10 premières heures du jeu et atterrir directement dans le royaume de morts, tant la première partie du jeu est d'une grande banalité. Les environnements sont d'un classicisme absolu – prairie verdoyante, forêt, montagne enneigée, donjon avec de l'eau ou de la lave... – et les créatures que l'on affronte sont dépourvues d'intérêt – bestioles griffues, golems de pierre et insectes. Quant à la demi-douzaine de boss que l'on affronte, ils n'ont l'aspect que de gros mobs gonflés de PV.
L'histoire piétine un maximum, nous contraignant à accomplir des quêtes sans intérêt. Là il faut réactiver une forge, là il faut trouver une assiette pour un gros monsieur nostalgique, là il faut réveiller un golem pour qu'il nous ouvre l'accès à un défilé et atteindre l'Arbre de Vie... Tout au long du jeu, il ne s'agira, d'un point de vue narratif, que d'une succession de contretemps et de rencontres avec des personnages peu coopératifs, à qui il faudra rendre service avant qu'ils ne daignent nous donner un coup de pouce.

Mais bon sang, j'incarne l'un des 4 Cavaliers ! Death ; le Faucheur, le Bourreau ! Je veux de l'épique, pas du farming contre des abeilles géantes !
Et heureusement, notre héros, au moins, pète la classe. Brutal et sans concession, armé de ses faux, Death nous emporte dans des combats nerveux et féroces. Plus vif que son frère War, incarné dans le premier épisode, son style repose sur la mobilité et l'esquive. Contrairement à la plupart des beath them all, vous ne pouvez pas parer, juste esquiver avec votre roulade.
Outre les combats, vous aurez aussi de nombreuses petites énigmes à résoudre ainsi que des phases de plateforme. Assurément, le gameplay de Darksiders est sa force, tout juste desservi par une caméra trop lente, qui peine à s'ajuster à nos mouvements, mais que l'on apprend rapidement à contrôler.

Quêtes principales, quêtes secondaires, exploration à pied ou à cheval... c'est sûr, le jeu est bien rempli. Les connaisseurs reconnaîtront un peu de l'ADN de WoW dans la patte artistique. Graphiquement, la simplicité des textures est largement compensée par le gigantisme de certains environnements et monstres.

Darksiders est indéniablement un bon jeu, mais il aurait mérité un régime sec qui permette au joueur de passer directement aux choses sérieuses. Dans le Royaume des Morts, l'histoire et les ennemis ne deviennent pas moins banals, mais au moins les enjeux se précisent, l'environnement est plus "exotique" et les boss enfin charismatiques. Une fois que l'on se met en quête des pierres d'animus, c'est alors un plaisir que d'emmener notre gothique masqué casser du mort-vivant.

pouce bleu

Darksiders 2 vous plaira si :
– vous ne recherchez pas l'originalité,
– vous voulez le package complet combats/énigmes/plateforme,
– vous trouvez que Death est aussi badass que War.

Darksiders 2

Darksiders 2