Dying : Reborn Dying : Reborn

Genre : escape room

Prix : 13€

Sorti en 2018

Durée de vie : au minimum 4 heures pour s'en sortir si vous ne trichez pas (pas comme moi, quoi).

Cette critique de Dying Reborn va être pour moi un exercice d'objectivité.

En effet, c'était la toute première fois que je jouais à un escape room ; et le fait est que je n'ai pas aimé mon expérience ; et que les minutes passées sur ce jeu furent bien longue.
Mais cela n'en fait pas pour autant un mauvais jeu, quoiqu'il y ait tout de même quelque reproches à lui faire.

Pour commencer – mais c'est sans doute inhérent au genre –, certains énigmes sont franchement tordues et/ou complexes ; ce qui vous forcera à tâtonner longuement ou à faire des calculs improbables avant de trouver la solution (personnellement je me suis très vite aidé d'un playthrough).
Ensuite, n'oublions pas qu'il s'agit d'un jeu d'horreur ; et de ce point de vue, il n'est ni gore ni effrayant – à peine quelques tâches de sang et jump scares faciles.
Enfin l'histoire est assez décousue et de toute façon pas franchement intéressante.

Au rang des qualités : les graphismes sont franchement bons et la durée de vie plus que suffisante – avec 6 chambres dont la difficulté est bien évidemment croissante. Et l'on peut sauvegarder à tout moment ! (C'est devenu assez rare pour le souligner.)

Bon. Je constate en l'écrivant que ça fait quand même de gros défauts pour peu de qualités. Mais le jeu n'est pourtant pas mauvais et je suis (presque) sûr que les amateurs du genre y trouveront leur compte. Alors... c'est un 50/50.

haussement d'épaules

Dying Reborn vous plaira si :
– vous êtes amateur d'énigmes ardues,
– une ambiance inquiétante n'est pas pour vous déplaire.

Dying : Reborn« All I want to do is to quickly end this boring and disgusting game of yours ! »
Je suis d'accord avec le héros.

Dying : Reborn