Gil's Lucid Dreams Gil's Lucid Dreams

Genre : drame psychologique

Prix : 0.80cts

Sorti en 2017

Durée de vie : 30 minutes à penser au croissant qu'on aurait pu se payer à la place de ce jeu.

Développeur, même à 80 centimes, tu devrais avoir honte de faire payer ton jeu.

Dans Gil's Lucid Dreams, nous suivons les aventures oniriques de Gil.
Gil ne va pas fort. Il déprime car il a perdu sa nana. En plus, Gil a une démarche de merde et un gros bide, ce qu'on peut constater en se regardant dans le miroir de la chambre. Gil parle tout seul, et il est entièrement doublé par ce qu'on suppose être le développeur lui-même. Bel effort, mais le résultat est risible ; ta voix d'adolescent engourdi ne colle pas au modèle de barbu trentenaire utilisé pour Gil.
Bref. Pour fuir ses problèmes, Gil se réfugie dans ses rêves, seulement il se retrouve transporté dans son ancienne école, où il était le souffre-douleur. Décidément...

On résoud 2-3 énigmes dont une impliquant de tirer la chasse des toilettes (allégorie quand tu nous tiens), on gère la jauge d'angoisse en avalant des comprimés pour dormir (et ainsi rester dans le rêve), heureusement pouvus en quantité généreuse, on s'équipe d'un pistolet pour (se suicider ? tuer notre bully ??)... tirer sur des planches afin d'ouvrir un passage (!!???) et... c'est la fin.

Allez, à plus dans le bus ! (histoire de conclure sur une expression aussi nulle que ce jeu PAYANT)

pouce rouge

Gil's Lucid Dreams vous plaira si :
– vous avez envie de rater vos 80 centimes et votre prochaine demi-heure, tout comme Gil a raté sa vie.

Gil's Lucid Dreams

Gil's Lucid Dreams