hunted one step too far Hunted : One Step too Far

Genre : horreur

Prix : 5€

Sorti en 2016

Durée de vie : 2 heures sans s'écarter du chemin.

On ne va pas se mentir, Hunted n'est pas bien fameux. Il commence par un temps de chargment si long, et qui fait monter les FPS si hauts, que vous pouvez légitimement croire que le jeu a crash. Il faut en fait patienter une grosse minute.

Une fois la partie lancée, on obtient un petit jeu d'horreur fait sans trop de moyens, mais une volonté palpable de livrer une bonne expérience. Vous incarnez un joueur de géocaching ; un jeu bien réel qui correspond à une sorte de chasse au trésor organisée par des quidams (en général une babiole sans valeur ou un message de félicitation). Toutefois, ne vous faites pas d'illusion, le concept est abandonné assez rapidement pour revenir à un jeu d'horreur lambda, et ce que cela implique en terme de lieu et d'éléments horrifiques.
Les graphismes sont à la limite du passable. En extérieur, la végétation est dense et le résultat potable, avec même quelques bestioles qui gambadent (mais l'animation est risible). En intérieur, les couleurs sont hideuses et sales.
Le point fort, si l'on peut dire, réside dans son ambiance sonore avec, il faut bien l'accorder, quelques belles trouvailles (notamment une séquence avec des loups). Il n'est pas difficile et vous pouvez très bien le finir sans mourir. (Ne vous accroupissez pas dans l'eau!)
Un certain nombre de bug sont à déplorer, mais à ce stade, ils sont plutôt amusants – comme cette statue qui tourbillonne sur elle-même avant de monter vers le ciel. (véridique!)

Bref, ça souffle le tiède. Si vous n'avez pas trop l'habitude des jeux d'horreur, il peut être sympa pour débuter sans brusqueries. Si vous êtes un vétéran échappé des enfers, gardez vos sous.

bored cat

Hunted : One Step too Far vous plaira si :
– vous débutez avec les jeux d'horreur,
– vous connaissez et aimez le concept de géocaching.

hunted one step too far hunted one step too far