The Fidelio Incident The Fidelio Incident

Genre : simulateur de marche narratif

Prix : 10€

Sorti en 2017

Durée de vie : 2 heures pour aller sauver votre femme.

The Fidelio Incident

The Fidelio Incident

The Fidelio Incident commence par un crash d'avion en Islande. Vous incarnez Stanley, et devez secourir Léonore, votre compagne.

L'aventure commence franchement bien ; le jeu est beau et les lumières sublimes. Le froid de la côte islandaise se fait largement ressentir, notamment en terme de gameplay puisque notre personnage gêle sur place et doit rester proche de sources de chaleur pour ne pas mourir d'hypothermie. De fait, le crash de votre avion est autant un malheur qu'une aubaine car les nombreux débris enflammés constitueront autant de bouées de sauvetage vers lesquelles courir. C'est bien pensé et assez ludique.
Comment presque toujours, dans ce genre de jeu, le parcours est balisé et linéaire. Pour sauver Léonore, coincée dans la carcasse de l'avion au sommet d'une crête, vous aurez un long chemin à parcourir. Seulement, elle vous demandera, au passage , de ramasser les pages d'une sorte de journal de bord (ou journal intime) qu'elle tient.
Et c'est là qu'apparaît LE défaut majeur de The Fidelio Incident. Chaque page que vous ramassez constitue un fragment du passé sombre de Stanley et Léonore. Le texte qui s'affiche devant vos yeux est conté par la voix de Léonore. Seulement, là où d'autres jeux permettent de fermer la page et de laisser le narrateur faire son travail, tout en continuant de jouer ; dans le cas présent, si vous fermez la page, la voix se coupe. Vous êtes donc contraint d'attendre qu'elle finisse de parler (ou de lire vous-même, pour aller plus vite) avant de reprendre le cours de votre aventure. Ça n'a l'air de rien mais, tout au long du jeu, cela va systématiquement couper l'action pendant 30 bonnes secondes, parfois même alors que nous sommes censé être dans une situation d'urgence (un feu de forêt, par exemple). C'est à mon sens une lourde erreur de game design ; d'autant que le journal complet de Léonore comporte pas moins de 30 pages ! Ça signifie que l'on va passer environ 20 minutes, au total, à ne rien faire d'autre qu'écouter ou lire. Si on ne le fait pas, l'on passera alors totalement à côté de l'histoire, sans rien comprendre des tourments de Stanley.

C'est d'autant plus dommage que le jeu est d'une excellente qualité technique et propose même des séquences d'action intéressantes.
Me concernant, le journal de bord de Léonore aura plombé mon expérience, soyez donc averti (excellent niveau d'anglais requis par ailleurs).

pouce rouge

The Fidelio Incident vous plaira si :
– vous adhérez à ce genre de jeu entre film et roman,
– votre anglais est excellent.

The Fidelio Incident

The Fidelio Incidentsatané journal...