The Journey Down : Chapter One The Journey Down : Chapter One

Genre : Point & click

Prix : 9€

Sorti en 2013

Durée de vie : 2 heures pour se préparer au voyage.

Le point & click n'est pas un genre que j'affectionne particulièrement, mais si le jeu n'est pas trop long et s'annonce comme étant atypique, alors je ne dis pas non.
Et atypique, The Journey Down l'est assurément par sa direction artistique tranchée qui n'est pas sans rappeler celle du remarquable Grim Fandango. Les personnages sont disproportionnés, anguleux comme s'ils étaient fait d'argile, et leurs visages aux yeux noirs sans pupilles sont comme des masques africains.

L'histoire semble en revanche un poil plus classique. On y incarne Bwana, qui travaille dans une "station-essence" portuaire. Une femme arrive qui recherche un livre. Pour une raison inconnue, l'ouvrage est caché parmi les affaires familiales de Bwana, et il suscite la convoitise d'une société mafieuse toute-puissante.
En l'absence de traduction française, et malgré la présence de sous-titres, inutile de préciser qu'il vaut mieux toucher sa bille en anglais. Les dialogues peuvent être drôles, mais l'écriture n'est pas sensationnelle. L'effet comique passe essentiellement par l'attitude enjouée et un peu benête de notre héros. Cependant l'intonation de voix des personnages, tous toujours égaux à eux-mêmes (Bwana inclut) peut être un peu usante. La musique jazzy/caribéenne qui tourne en boucle aussi si l'on est pas amateur du genre (même si les morceaux changent selon les tableaux).

Bwana est un personnage astucieux. Malgré l'absurdité de quelques situations, la résolution des puzzles revêt toujours une certaine logique, ce qui est une bonne chose. Cela encourage à être attentif au décor et aux dialogues plutôt que de simplement cliquer partout en espérant obtenir une réaction.

Ce premier chapitre de constitue une bonne base à la trilogie The Journey Down. Nul doute que les 2 chapitres suivants se réservent quelques cartouches pour faire s'envoler l'histoire qui, pour l'instant, ne propose rien d'époustouflant.

pouce

The Journey Down : Chapter One vous plaira si :
– vous aimez la musique jazz et raggae,
– les têtes bizarres des personnages ne vous gênent pas,
– vous aimez les point & click farfelus mais dont les énigmes gardent une résolution logique.

The Journey Down : Chapter One

The Journey Down : Chapter One