The Park The Park

Genre : simulateur de marche horrifique

Prix : 13€

Sorti en 2015

Durée de vie : 1h30 suffit pour visiter tous les manèges.

Que vois-je ? On me propose un jeu d’horreur qui se déroule dans un parc d’attraction ? Avec des manèges, une montagne russe et un train fantôme ? Mais j’achète messieurs dames, et tout de suite même !

Hééééééé… mauvaise pioche. The Park se loupe sur l’essentiel, tout ce qui nous l’a fait acheter est foiré.
Déjà la structure du parc n’a aucune crédibilité ; les attractions sont toutes isolées les unes des autres, séparées par de longs couloirs de verdure, afin de maintenir le joueur sur les rails.
En parlant de rails, la toute première attraction que l’on visitera sera le bateau-cygne. Ce qui signifie qu'après tout juste 5 minutes de jeu, on se retrouve sur un bac qui avance tout seul, sans que l’on ait rien à faire, lors d’une séquence qui dure rien de moins que 10 minutes.
10 minutes sans jouer, dès le début du jeu, ça vous pose votre ambiance.
À ce moment, votre enthousiasme devrait déjà être sévèrement douché. Je n’ai d’ailleurs pas parlé de l’histoire : nous incarnons une mère qui veut rattraper son fils qui s’enfuit dans le parc alors que celui-ci est fermé. Banal. Barbant.

L’on va donc enchaîner les attractions et les séquences scriptées, en reconnaissant tout de même que certaines sont réussies et produisent leur petit effet, ce qui, paradoxalement, frustre d’autant plus que cela illustre le potentiel réel dont disposait The Park.
Comble du comble, le final abandonne totalement le thème du parc d’attraction pour nous proposer une resucée de P.T. Je dois d'ailleurs admettre que cette séquence sinistre et glaçante fonctionne bien.

En fait, The Park est un simulateur de marche horrifique ; l’on est moins acteur que marionnette docile ; et c’est principalement cela qui m’a posé problème.
Aurais-je mieux apprécié mon expérience si j’en avais été averti ? Oui, sans doute que oui. Car on reçoit un jeu vidéo comme on reçoit un film : avec des attentes précises. De The Park et de son thème fête foraine, j’attendais plus de folie, d’inventivité et d'action que l’histoire lente et triste d’une mère éplorée.

neutral

The Park vous plaira si :
– la qualité des graphismes éveille votre intérêt,
– vous cherchez un jeu d'horreur narratif qui favorise les séquences scriptées plutôt que l'action,
– vous préférez petit jeu d'horreur sympa à un petit film d'horreur sympa.

The Park

The Park