Tomato Way Tomato Way

Genre : FPS

Prix : 3€

Sorti en 2016

Durée de vie : 1 heure .

Attention, visiteur, le développeur de ce jeu s'appelle Vladislav Castillo et il est ukrainien. Tu entres dans un territoire où le WTF est règle, où la physique n'a plus de loi et où tout peut arriver.

Tomato Way, donc – la voie de la tomate –, est un FPS où l'on incarne une Tomate badass armée d'une fourchette et d'un fusil. L'on va devoir se frotter à la pègre locale, sauver des petites cerises (ou des tomates-cerise ?) d'un sort terrible, tuer des cornichons, compléter son inventaire auprès d'un champignon moustachu et... bon, vous avez l'idée, non ?

3 niveaux d'une longueur décroissante, 3 boss, une physique aux fraises, une salade de bugs de collisions, des textures aussi pauvres qu'un sandwich jambon-beurre sans jambon, un feedback des armes est aussi intense que du tofu cru (on utilise surtout la fourchette), le jeu arrive à faire dans le gore et le dérangeant malgré la présence quasi-exclusive de fruits et légumes (Il y a aussi des insectes et des mutants. Parce que pourquoi pas.), la cinématique de fin est aussi démentielle qu'une pizza à l'ananas, sur fond de chœurs slaves.

Mais au final, Tomato Way vaut-il qu'on l'achète ?
Uniquement si vous aimez ce genre de délire, car même à 3€, le risque est grand de rager sur ce jeu codé par un développeur imbibé à la vodka frelatée. Vous êtes prévenus.

pouce bleu

Tomato Way vous plaira si :
– vous êtes capable de supporter de nombreux bugs de collision,
– voulez vivre une expérience que seul un esprit lourdement alcoolisé peut produire,
– vous êtes prêt à faire un massacre façon Kill Bill, mais avec une tomate.

Tomato Way

Tomato Way


Tomato WayUne critique sur la page Steam du jeu... comment ??? 389 heures ???