True Fear : Forsaken Souls True Fear : Forsaken Souls

Genre : Point & click HOG

Prix : 9€

Sorti en 2016

Durée de vie : un peu plus de 4 heures d'investigation entrecoupées de sursauts.

Mélanger les genre de l'horreur, du point & click et des HOG, voilà une proposition intrigante.
True Fear : Forsaken Souls nous fait incarner une héroïne qui marche sur les traces de son passé. Un passé qui – vous vous en doutez – recèle nombre de secrets à révéler.

Voyons d'abord le gameplay : les scènes d'objets cachés sont très bonnes. Régulièrement, des objets tout juste ramassés dans un tableau trouvent leur utilité immédiatement dans ce même tableau. Il y a donc une bonne interactivité, et une justification logique à ces trouvailles – contrairement à beaucoup d'autres HOG qui nous font chercher une dizaine d'objets pour finalement n'en garder qu'un, sans raison particulière. C'est donc un excellent point.
De plus, True Fear compte beaucoup d'autres puzzles et mini-jeux. Il se peut même que certains vous fassent réfléchir (les HOG sont plutôt faciles en général).
Enfin, la partie point & click est un peu plus ardue qu'ailleurs, puisque l'usage des objets que l'on récupère n'est pas toujours évident. On tourne parfois en rond, et il faut bien dire que la carte qui nous indique les endroits où une action est faisable s'avère utile plus d'une fois, d'autant qu'il n'est pas rare que l'on doive repasser une seconde fois sur des scènes d'objets cachés déjà visitées.

La partie horreur, maintenant, est franchement moins inspirée puisqu'elle repose essentiellement sur des screamers. True Fear en est rempli, alors autant vous dire que si vous n'aimez pas ça, vous allez être servi. C'est le jeu parfait pour se débarasser d'un hoquet.
Au-delà des screamers, la partie musicale, tour à tour menaçante ou mélancolique accompagne convenablement l'aventure, bien qu'elle soit un peu trop répétitive. Un ou deux thèmes supplémentaires n'auraient pas fait de mal.
Visuellement, les tableaux sont bien construits. On ne peut pas dire qu'il soient jolis puisque les lieux visités ne le sont pas, mais au moins servent-ils bien l'atmosphère lugubre du jeu. Autre point fort : plusieurs cutscenes viennent récompenser notre progression. Évidemment, la qualité de l'animation est à des années lumières d'une cinématique de chez Blizzard, mais il faut souligner l'effort qui témoigne d'une volonté réelle de soutenir une narration travaillée.

Car l'histoire est complexe. Il s'agit de percer le mystère qui relie la famille de notre heroïne avec une autre. Ce n'est pas spécialement palpitant, mais il y a de la recherche. Peut-être que l'épisode 2 permettra à l'intrigue de gagner en intensité puisque True Fear s'annonce comme une trilogie (cela dit cet épisode se suffit à lui-même).

En conclusion, la recette horreur, objets cachés et point & click à du goût. Ça ne deviendra pas votre plat préféré mais il se peut que vous en redemandiez (en jouant à l'épisode 2 – et oui, cette métaphore culinaire n'a aucun rapport avec le jeu).

pouce

True Fear : Forsaken Souls vous plaira si :
– vous aimez les point & click,
– vous aimez les HOG,
– vous aimez frissonner,
– vous voulez profiter de 3 points précédent au sein d'un même jeu.

True Fear : Forsaken Souls

True Fear : Forsaken Souls